Pourquoi le suivi des températures est la clé d’un excellent pavage d’asphalte ?

La température d’un mélange d’asphaltes après son passage à travers la machine de pose, est le facteur le plus important dans la détermination du temps disponible pour le compactage. Sur les projets de pavage et de recouvrement, si le mélange chaud d’asphalte refroidit trop vite, toute la surface sera rugueuse et rocheuse en un court laps de temps. Des facteurs tels que :

  • la température ambiante (l’air)
  • la température de base (granulats et asphalte existant)
  • la température de l’asphalte mixte à chaud

 Sont des éléments très importants pour le compactage, ou la longévité des surfaces et des correctifs nouvellement pavés.

Fabrication de l’asphalte

L’asphalte mélangé à chaud est fabriqué à des températures comprises entre 270°C et 325°C. En fonction des conditions environnementales et la distance de la centrale d’enrobage, l’asphalte mélangé à chaud peut perdre entre 5°C et 25°C. L’asphalte arrive à des températures comprises entre 275°C et 300°C, et est installé sur la base existante, par des méthodes mécaniques (machines de pose).

Si les températures de l’air sont plus froides que nécessaires ou spécifiées, le revêtement d’asphalte va refroidir trop vite, et il sera très difficile d’obtenir la densité compactée requise ou spécifiée. Les couches de revêtement minces refroidissent plus rapidement que des couches plus épaisses

Les conséquences du refroidissement

Si la température de base ou ambiante est faible, l’asphalte mélangé à chaud refroidira plus vite. La densité ne sera pas atteinte, et le mélange pourra se désagréger rapidement. Cela entraîne non seulement une surface pauvre, mais il en résulte une surface qui va retenir l’eau. Cela va réduire la durée de vie de la chaussée et accélérer le processus d’effilochage.

Il est très important de surveiller toutes les températures ambiantes, et même la base du mélange d’asphalte chaud au cours du processus de pavage.

Comment vérifier la température ambiante

Il y a trois étapes de base pour vérifier les températures, et assurer un pavage réussi dans un projet. Ces étapes consistent à :

  • Contrôler la température ambiante pendant le travail en vérifiant tout changement brusque vers le haut ou le bas. L’exigence normale est que la température ambiante soit de 50°C.
     
  • Il est également important de connaître la vitesse du vent le jour de pavage. Quand il y a du vent, la température de l’enrobé d’asphalte à chaud va refroidir plus rapidement que la normale.
     
  • Il est également important de noter toute précipitation qui peut réduire la température de l’asphalte mélangé à chaud, ce qui entravera les efforts pour atteindre le compactage requis.

Ces quelques conseils pourront vous guider lors de vos travaux, et faciliter l’obtention d’un pavage d’asphalte réussi de manière durable et professionnelle. Pour en savoir plus, cliquez sur Pavco

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Comments are closed.